Itinéraire d'une enfant ratée

Fidèle aux espaces nus et aux mises en scènes épurées imposées par l’improvisation théâtrale, Antonia de Rendinger propose un spectacle tout en suggestion, sans artifices ni costumes. Le décor : un tabouret de bar. Quant à la tenue sobre, noire, qu’elle arbore dès son entrée en scène, elle s’agrémente simplement d’une écharpe dont le port varie selon le personnage qu’elle incarne.

 

Hommes ou femmes, enfants ou adultes, prétentieux ou mal dans leur peau, la palette des personnages qu’elle se plaît à croquer s’épanouit dans un florilège d’accents et de tics et un vocabulaire toujours adapté à sa cible. Ce sont au total plus de dix personnages qui se succèdent et jalonnent le parcours initiatique de Grace, l’héroïne malmenée de cette aventure scénique.

 

Durant près d’une heure et demie, Antonia de Rendinger bondit avec dextérité d’un personnage à l’autre, modulant sa voix et son attitude jusqu’à nous faire oublier qu’elle est seule en scène : la comédienne se prête à un véritable marathon pour passer d’une personnalité à l’autre dans un exploit quasi sportif.

 

Itinéraire d’une enfant ratée parle d’amour, d’amitié, de solitude, avec tendresse mais dans une langue au vitriol ; la comédienne dresse un tableau décapant du genre humain.

 

Mot d'entrescènes : Ce premier spectacle d'Antonia n'est plus destiné à tourner mais de temps en temps pour le plaisir ...

 

 

Antonia


Vidéos :

Teaser - Itinéraire d'une enfant ratée

Merci à Gabriel Goubet (vidéaste)