<![CDATA[Entrescènes - Diffusion et production de spectacles]]> <![CDATA[Entrescènes - Diffusion et production de spectacles]]> Sun, September 24, 2017 19:26:49 CEST Sun, September 24, 2017 19:26:49 CEST fr CMS Nina <![CDATA[Moi Jeu]]>

C’est sûr, quand elle sera grande, la petite Antonia sera une immmmmense artiste, adulée dans le monde entier ! Bah oui : de la comédie à la tragédie, cette gamine aime jouer, chanter, parler 8 langues et faire rire. Alors Antonia joue, s’amuse, s’épanouit !

 

Élaboré à partir d’improvisations retravaillées, ce spectacle en liberté inconditionnelle marque une rupture avec les précédents : ce n’est plus une histoire qu’elle nous raconte mais dix, qui s’enchaînent comme autant de perles sur un collier. La scène devient une véritable salle de jeu où se croisent plus de 20 personnages, de la jeune maman dépassée par la garde partagée à la prof de SVT old school, en passant par une Cléopâtre tragédienne. La mixité sociale, le culte de Brel, Barbe bleue ou le plaisir féminin à travers le monde sont autant de thèmes qu’aborde ce nouvel opus.

 

Héritière de Sylvie Joly, Zouk, Albert Dupontel, ou Philippe Caubère, Antonia manie la folie et soigne le texte, le jeu et le fond avec une exigence et une exubérance jouissives !

]]>
<![CDATA[Antonia se cherche]]>

 

 

Avec plus de 20 personnages, Antonia joue une succession de 12 sketchs originaux écrits autour de thématiques et d'ambiances très variées : de la mère dépassée par la garde partagée à l’influence de Brel dans une vie en passant par la tragédienne d'un drame classico-moderne en alexandrins, on passe en permanence d'un univers et d'un style littéraire à un autre dans un rythme soutenu.

D’un ton léger, ce seul en scène s'apparente à un cocktail dynamique et pétillant !

 

 

 

 

                                                               en savoir + sur Antonia                                   Les dates de tournée

]]>
<![CDATA[Spin Off]]> La Belgique est connue pour ses bières, son chocolat, ses frites et le record du monde de durée d'un pays sans gouvernement. que dites vous de ça ?

La Belgique est aussi un des berceaux de la bande dessinée ou sont nés de nombreux spins-off*.

Saviez-vous que les schtroumphs sont en realité une Bande dessinée spin-off de johan et pirlouit ? L’idee de ce show est venue de là.

"Spin Off", créé par Philippe Spailier et Yann Van den Braden, est un spectacle basé sur les dessins esquissés par le public et que les improvisateurs découvrent sur scène. Tirés au sort et projetés sur écran, les dessins servent de thème aux comédiens pour créer des histoires aux personnages multiples. Dans un style faisant la part belle au jeu visuel et à la pantomime, Le spectacle fait mouche. Le public choisit alors le personnage qu'il veut suivre dans une nouvelle histoire.

"Spin Off" est un spectacle qui peut être joué en plusieurs langues : allemand, français, anglais, néerlandais, italien. yann & philippe sont belges. Le premier est Flamand, le second est wallon. De vrais belges qui connaissent aussi la troisieme langue officielles de leur pays : l’allemand.

 

Improvisateurs depuis près de 20 ans, ils se sont rencontrés lors d’un festival et ont décidé de donner naissance à ce spectacle à la suite des commandes du consulat allemand de Dijon (FR) pour le festival ‘‘le printemps de l’Europe’’.

 

* Un Spin off est une oeuvre de fiction se focalisant sur un ou plusieurs personnages (généralement secondaires) d’une précédente oeuvre, ou ayant pour cadre le même univers de fiction sans pour autant avoir de personnage en commun avec elle.

En savoir plus sur Yann

En savoir plus sur Philippe

]]>
<![CDATA[Le Fou de Contrebassan]]>

 

Ne faut-il pas être un peu fou pour croire qu’un public puisse s’intéresser à « La place de l’Homme dans le monde » ?

Fou, James Milton l’est assurément car il parvient à captiver le public… malgré lui. Conférencier, il aurait plutôt rêvé d’être une rock-star, adulé des femmes. Ce qui swingue chez lui, c’est le fil de sa conférence bousculée par le musicien à qui il pensait pouvoir faire confiance pour égayer son allocution. Or, Philippe, contrebassiste, ne comprend pas vraiment ce qu’il fait là ce soir, ni peut-être même pourquoi il est né. Dans sa course effrénée pour récupérer le fil de sa pensée, James Milton se perd et se découvre sans autre issue que d’exploser dans un final improbable et diablement jouissif.

 

Face à ce texte délicieusement absurde teinté d’humour, le public ne sait jamais quel virage prend le spectacle. Mené tambour battant, cet ovni théâtral est inventif. L‘adjectif « déjanté » n’aura jamais été aussi pertinent pour décrire un spectacle. 

 

Auteurs : Joel Michiels et Olivier Nussbaum / Mise en scène : Guy Martinez 
Comédiens : Philippe Spailier et Marc Clément

"Un petit air de folie" - L'Est Républicain       "Le fou fait un bien fou" - Le Soir

 

Commentaires de spectateurs à la sortie 

«Très vite, ça part dans tous les sens. On sait que cela va rebondir, mais on ne sait jamais ni quand ni dans quelle direction ! » Pierre G. / « Quel texte ! J’en ai adoré la richesse et l’absurdité de l’auteur.» Eric D. / « Comment classer cette pièce ? Ce n’est ni un oneman, ni un boulevard. Cette pièce me fait penser à un Molière moderne.» Viviane T. / « Bravo pour la performance d’acteur ! Vous prenez quoi avant de jouer ?» Mina K. / « Supers comédiens !» Olivier S. / « C’est drôle. C’est très drôle. J’adore le jeu entre les deux comédiens, ça donne deux lectures dans un même spectacle.» Léa H. / « Je suis incapable de raconter le spectacle, tout ce que je sais, c’est que je me suis bien marré.» Xavier R.

 

                                                           En savoir plus sur Caméléons

]]>
<![CDATA[PFFF]]>

Seul spectacle au titre sans voyelles et livré avec notice et posologie ! Comme pour des collutoires qui font « Pschitt » mais là, le remède est anti-morosité.

Et tire à vue sur les machos, les barjots, les mythos, les fachos. « Pfff », une interjection de dédain pour tous les formatages dans une langue percutante, pertinente et peu châtiée. Le second degré y est roi et pour couronner le tout, c’est très joué, très enjoué, bien chanté, bien senti. Avec un humour décapant et sur un mode résolument pince sans rire, Yanik, entre la décontraction d’un Coluche et le cynisme ravageur d’un Desproges, balance un énorme coup de « pfffied » aux cultes !

 

Plus d'infos sur Yanik

]]>
<![CDATA[Les partenaires]]>  

Co-production du spectacle "Moi Jeu" - Antonia de Rendinger

 

                

 

 

 

 

 

Théâtre d'entreprise / Formation / Team building

  

 

 

Remerciement spécial / Corinne et Michel Weisman

 

 

Adhérent

]]>
<![CDATA[Formation par le théâtre]]> Le théâtre d'entreprise sur mesure est un outil de communication et de management ...

]]>
<![CDATA[Itinéraire d'une enfant ratée]]>

Fidèle aux espaces nus et aux mises en scènes épurées imposées par l’improvisation théâtrale, Antonia de Rendinger propose un spectacle tout en suggestion, sans artifices ni costumes. Le décor : un tabouret de bar. Quant à la tenue sobre, noire, qu’elle arbore dès son entrée en scène, elle s’agrémente simplement d’une écharpe dont le port varie selon le personnage qu’elle incarne.

 

Hommes ou femmes, enfants ou adultes, prétentieux ou mal dans leur peau, la palette des personnages qu’elle se plaît à croquer s’épanouit dans un florilège d’accents et de tics et un vocabulaire toujours adapté à sa cible. Ce sont au total plus de dix personnages qui se succèdent et jalonnent le parcours initiatique de Grace, l’héroïne malmenée de cette aventure scénique.

 

Durant près d’une heure et demie, Antonia de Rendinger bondit avec dextérité d’un personnage à l’autre, modulant sa voix et son attitude jusqu’à nous faire oublier qu’elle est seule en scène : la comédienne se prête à un véritable marathon pour passer d’une personnalité à l’autre dans un exploit quasi sportif.

 

Itinéraire d’une enfant ratée parle d’amour, d’amitié, de solitude, avec tendresse mais dans une langue au vitriol ; la comédienne dresse un tableau décapant du genre humain.

 

Mot d'entrescènes : Ce premier spectacle d'Antonia n'est plus destiné à tourner mais de temps en temps pour le plaisir ...

 

 

Antonia

]]>
<![CDATA[Pour le prix d'un]]>

Alors, qu'a dit le petit chaperon rouge lors de sa déposition ?

Comment réussir un casting de chanson pour enfants ?

Quelles sont les nouvelles techniques de drague ?

Que faire au moment de choisir sa condamnation à mort ?

Le crédo d'Antonia et Sébastien est d'aborder des sujets légers comme le couple, les enfants, mais aussi des sujets plus profonds comme la peine de mort, la tolérance par le biais d’un humour rose et noir.

Le spectacle mêle, le théâtre, le chant, la musique et même la magie pour le plus grand plaisir du public.

 

En savoir + sur Antonia                        + sur Sébastien 

]]>
<![CDATA[Travail, famille, poterie]]>

 

Bienvenue dans la loge de Mme Cayeux, concierge de son état et plaque tournante d'un immeuble où par le prisme du tube cathodique et des rencontres se croisent opinions et horizons divers, dans un ballet loufoque qui rappelle les brèves de comptoir. D'un personnage à l'autre, Antonia et son écriture ciselée dresse avec sarcasme et poésie le portrait déjanté d'une France en crise.

Antonia propose ici la dernière version de son spectacle, née d'un travail de mise en scène avec Olivier Sitruk. Un « seule en scène » inclassable, théâtral, drôle et élégant.

Découverte de Laurent Ruquier « On ne demande qu’à en rire » - France 2.

Prix du jury « Henri Salvador » du festival d'humour de St-Gervais 2012

 

en savoir + sur Antonia                                   Les dates de tournée

]]>
<![CDATA[Ca n'engage que moi]]>

Yanik" : 1m88 de désinvolture, de contradiction et d'humour vachard.

Découvrez pourquoi les tics de langage, les réseaux sociaux, les suppos,

les parisiens, les échangistes et les femmes pilotes de ligne prêtent à rire

et apprenez comment la mauvaise foi a réponse à tout. Un spectacle bon

pour la santé et réalisé sans trucage.

 

 
 Plus d'infos sur Yanik
]]>
<![CDATA[Yanik]]>

Originaire de l’Aveyron

Ce beau coin de France au riche terroir où l’on fabrique la saucisse et fait l’andouille, Yanik a commencé par entrer en fac de maths. Terminé, pour ne pas dire achevé, ce parcours, il délaisse Thalès et Pythagore et calcule rapidement que les sciences ne le mèneront pas là où il compte bien atterrir : sur scène.

 

La ligne la plus droite, c’est un Rodez-Paris. Monter à la capitale, comme on dit. Inévitables petits jobs quand on n’a pas la chance d’être né avec une cuillère en or dans la bouche et fin 1998, sa victoire à lui, six mois après celle des Bleus, c’est l’arrivée à Paname.

 

 

En 1999, il intègre le FIEALD

Le Festival International d’Expression Artistique Libre et Désordonnée, scène ouverte la plus ancienne de Paris que parraine l’inénarrable Gustave Parking. Yanik s’y gare pour trois ans. Le théâtre Trévise, haut lieu de l’humour parisien sera sa première « maison ».

Sous ses oripeaux festifs, ce formidable tremplin qui propulsa Dany Boon et quelques autres sera la meilleure des écoles, celle de la vie d’artiste.

 

2001, début du millénaire

Et début des grands débuts de Yanik en solo dans une autre institution de l’humour, le Carré blanc où un certain Jean Dujardin fit ses premières gammes. Deux ans plus tard, il écrit pour le futur oscarisé des épisodes de la désormais cultissime série « Un gars, une fille » ainsi que pour la délirante « Samantha oups ».

Après une belle programmation au Théâtre Déjazet, accompagné de sa bande de potes dans un spectacle culte intitulé “Au bout de la bande”, il franchit l’Atlantique et se pose à Montréal où il s’initie au stand-up nord américain. L’année suivante, fort de cet enrichissement, il écrit son deuxième spectacle. Le troisième arrivera deux ans plus tard.

Deux grands rendez-vous marquent la dernière année de la première décennie

Nottament avec l’enregistrement de l’émission « Les années Bonheur » sur France 2 animée par Patrick Sébastien et la mythique salle de l’Olympia aux côtés d’Anne Roumanoff. Puis son nouveau one man fait les beaux soirs du Trévise. « Ça n’engage que moi » est un concentré d’humour féroce où plane l’ombre de Coluche.

Puis c’est avec Didier Bourdon, le célèbre inconnu qu’il tourne en 2011 dans une comédie musicale qui sera diffusée sur Arte.

Après quelques semaines à New York, il écrit quelques sketches de l’excellente série « Scènes de ménage » où se sont succédées de très nombreuses pointures devant les caméras. Le format court l’occupera l’année suivante avec « Vestiaires » mais surtout « Nos chers 

voisins» où l’on retrouve entre autres l’irrésistible Firmine Richard (« Romuald et Juliette »,  « 8 femmes »)

 

Trois ans après « Ça n’engage que moi », enfin le nouveau spectacle

 

 

Un « Pfff » pour titre. Un panel savoureux de tout ce dont l’homme est capable en terme de muflerie chronique. Un show sans cesse dans le second degré, truffé de phrases assassines et de situations qui vont parfois très loin.

Après un succès au festival d'Avignon en juillet 2013, Yanik part en tournée dans toute la France et joue dans une pièce dont il est l'auteur : "Ceci n'est pas une comédie romantique".

 

 

 

Retrouvez également Yanik sur  ou www.yanik.fr ou
 
 
]]>
<![CDATA[Antonia de Rendinger]]> Sa carrière, sa vie, son ½uvre…

 

Ses débuts...

Elevée entre le Saint Émilion et la Kronenbourg, le Bordelais et son Alsace natale, seconde d'une fratrie de quatre enfants, Antonia trouve sa voie en 1993 en découvrant à Strasbourg l'improvisation théâtrale où elle se fait vite un nom dans le vaste réseau des matchs d'impro !

Après un séjour d'un an au Québec dans la ligue d'impro Montréalaise, elle rentre en France dans la compagnie Inédit théâtre dans laquelle elle joue encore aujourd'hui.

 

 

Itinéraire d'une enfant ratée ?

En 2003, après quatre ans sur France 3 Alsace, elle écrit, met en scène et interprète en deux mois son premier one woman show : "Itinéraire d'une enfant ratée". Ce spectacle l'emmènera en Avignon, au Point-Virgule, aux "coups d'humour" sur TF1, dans trois salles Lyonnaises (le Boui-Boui, l'Espace Gerson, l'Âne Rouge), quatre mois au théâtre des Blancs Manteaux, dans de nombreux festivals d'humour dont Festifemmes à Marseille, le B½uf Théâtre à Antibes, les Vendanges de l'humour à Mâcon, Tournon (prix du jury 2006) et Dinard (prix du jury 2007).

Après plus de 200 représentations, plus de 10 000 spectateurs, "Itinéraire d'une enfant (pas si) ratée (que ça)" cède la place à deux autres projets.

 

 

 

 

Antonia en duo

En parallèle de son one-woman show, Antonia s'associe à Sébastien Bizzotto dans un nouveau projet pour un duo détonnant, à découvrir très vite ...

 

Plus sur Sébastien...

 

 

 

 

Travail Famille Poterie !

Créé pour le Kafteur en 2007 à Strasbourg, ce spectacle figurera deux saisons consécutives à l'affiche ; il a su séduire le public et la presse. Dans la foulée, Antonia rejoint l'équipe des habitués de Pliés en 4 sur France 4!

Invitée au prime time du nouvel an 2009 aux côtés des vedettes de cette émission, Antonia a été la seule humoriste féminine représentée sur près de 15 groupes ! Elle est repérée par Hugues Leforestier qui l'invite à jouer une semaine au Caveau de la République à Paris, part pour le Festival de Puy Saint-Vincent où elle améliore son style en snowboard… pour finalement glisser jusqu'à St Gervais où elle reçoit des mains de Claude Lelouch de prix du jury Henri Salvad'Or 2012. Elle y rencontre Olivier Sitruk, qui lui propose sa collaboration. C'est donc sous son regard que la mise en scène du spectacle a été revue et que le Théâtre des Béliers lui a ouvert ses portes une première fois afin de participer au Festival d'Avignon 2012 avec succès qui sera ré-édité lors de l’édition 2013 du festival où le spectacle affiche complet tous les soirs.

Après une joyeuse tournée fin 2013, début 2014, Antonia conquis le coeur des parisiens après 4 mois au théâtre des Mathurins. En mai, elle part pour 4 dates à Montréal où le public quebecois l’adopte et attends son retour avec impatience. En août, c’est avec émotion qu’elle participe au plateau «découvertes» du festival de Ramatuelle sous le regard bienveillant de Michel Boujenah.

En cette rentrée de septembre, Antonia joue sur scène avec Anne Roumanoff avant d’entamer sa tournée de «Travail, Famille, Poterie».

Antonia intègre l'équipe de "Vendredi Tout est permis" en mars 2015 et commence l'écriture d'un nouveau spectacle dont le titre provisoire est "Antonia se cherche".

 

Et en plus...

Wonder woman sur tous les fronts, Antonia est aussi titulaire de deux maitrises en ethnologie et lettres modernes, d'un DEA de sociologie, voix officielle de Xenius sur ARTE, maman de deux petites filles pleines de ressources qu'elle ne drogue même pas, esclave dans un 110 m², fait vraiment de la poterie depuis 5 ans, roule en Twingo, a déjà sauté en parachute plusieurs fois, fait divinement la cuisine, est au régime la moitié de l'année (le reste, elle prend du poids…), et tente en vain de maintenir en vie les plantes qu'elle séquestre sur son balcon ! Et surtout, elle a un truc pour arriver à mener tout ça à bien : elle a supprimé le sommeil

 
 
Retrouvez également Antonia sur  ou site officiel
 
 
]]>
<![CDATA[Mentions légales]]>  

Entrescènes

1 impasse des bourdenières / 21300 Chenôve / Tel 09 81 08 45 08

Sarl au capital de 7 000 ¤ - RCS Dijon

Siret N° 527 866 61000027 - APE : 9001Z

Licences spectacle N° 2-1040349 et 3-1040350

Directrice de publication : Aurore Marette

 

Créateur web : La couleur du Zèbre

3 place des Orphelins / 67000 Strasbourg / Tel 03 69 96 41 69 / contact@lacouleurduzebre.com

 

Hébergeur : OVH

2 rue Kellermann / 59100 Roubaix

SAS au capital de 10 000 000 ¤ - RCS Roubaix–Tourcoing 

Siret N° 424 761 419 00045 - Code APE 6202A

]]>
<![CDATA[Entrescènes]]>

Société de production de spectacles et d'artistes, Entrescènes s'occupe de la promotion, de l'organisation et la diffusion de spectacles... déclencheurs de bonne humeur !

Entrescènes se met au service des comédiens, en tant que conseil et propose ses services techniques et administratifs afin d'acompagner les tournées de leurs spectacles et veiller au bon déroulement artistique.

Entrescènes s'est associé avec Philippe Spailier pour développer le théâtre d'entreprise. Le "théâtre d'entreprise sur mesure" est un outil original et pertinent de communication et de management.

 

Notre but : offrir aux entreprises la bulle d'air, le recul et le regard dont chacun a besoin.

Notre force : des comédiens avant des expériences professionnelles significatives en entreprise. Le mélange des deux expériences (artistique et professionelle) leur permet une compréhension rapide et pertinente des clients.

"l'hérésie, c'est de croire qu'un comédien dans une entreprise en est une"

Nos valeurs

L'écoute : nous attachons une grande importance à l'écoute des artistes, essentielle à la bonne compréhension de leurs projets en y apportant un support moral, administratif, commercial et du conseil.

La proximité : Entrescènes est proche de ses artistes afin de répondre au plus près à leurs besoins.

Le sur-mesure : porter les messages des entreprises auprès de ses publics en les présentant sous une forme dynamique, agréable, souvent décalée, toujours pertinente.

La petite histoire...

Entrescènes a été créée de l'idée que l'on peut vivre de ses étincelles.

Tout a commencé un jour de 2006 à Strasbourg où Aurore Marette, créatrice d'Entrescènes, travaillait dans le domaine de l'industrie et a poussé la porte d'un théâtre d'humour (Le Kafteur). Un endroit pas tout à fait comme les autres puisque l'équipe est composée de bénévoles. Aurore a travaillé à tous les postes pour finir présidente. "J'avais mis les doigts dans l'engrenage et j'aimais". "J'aimais participer à faire vivre ce lieu pour le public, y voir des sourires, les passions de chacun...J'aimais à me dire, et si je pouvais m'investir professionnellement dans ce domaine ?"."J'ai parlé de cette envie à Antonia (de Rendinger) et Yanik (Vabre) et m'ont dit "banco", on te suit !

Entrescènes voyait le jour, sous le regard attentif et bienveillant de ses associées Viviane Tondereau et Nadia Annebi avec à sa direction Aurore Marette.

 

Retrouvez Aurore sur

                   

]]>